Nouvelles

Les techniciens de police scientifique de l’EUROGENDFOR au cœur de l'exercice EUPST II

Pendant deux semaines, du 19 au 30 Septembre 2016, quatre spécialistes de la police scientifique de la gendarmerie française se sont exercés avec leur avec leurs homologues Carabiniers italiens pendant l’exercice EUPST II à Vicence (Italie).

Cet exercice a rassemblé plus de 200 participants, policiers et gendarmes de 26 pays, qui ont pu échanger leurs expériences et améliorer leur capacité à être déployés ensemble et à participer à des opérations de police de stabilisation internationales.

La composante de police technique et scientifique pour l’Exercice (chargée des enquêtes sur les lieux de crimes), était constituée d’une lieutenante et de trois sous-officiers supérieurs de la gendarmerie française, représentants également la bannière de l’EUROGENDFOR, assistés par une équipe de police scientifique de l’arme des Carabiniers italiens venant du département de police scientifique de Parme.

Le scénario de l’exercice se déroulait dans un pays déstabilisé où une importante organisation criminelle, agissant avec des groupes terroristes extrémistes, s’était développé et installé dans la capitale. Cette situation a engendré une activité criminelle intense, trafic d'êtres humains, prostitution, trafic d'objets culturels…

Après une semaine de formation intensive et d'échange d'expériences, et tout au long des quatre longues journées d'exercice, l'équipe de police scientifique a été confrontée à plusieurs mises en scènes et situations criminelles :
- scènes de meurtre et viol,
- scène d’explosion d’une bombe dans une station-service, avec deux blessés,
- scène de libération d’otages par le groupe d’intervention anti-terroriste,
- découverte d’une cache d'armes,
- découverte de traces d'explosifs dans une usine,
- investigations sur le vol de vases antiques,
- prélèvement d'échantillonnage dans une voiture volée,
- enregistrement anthropométrique des suspects, dont l'ADN ...

Ce travail technique nécessite lors de son exécution, une grande coordination et interaction avec les autres intervenants de la police : la direction des différents services de police, les services de lutte contre la criminalité organisée, les équipes d'enquêteurs sur le trafic d’êtres humains, les équipes d'observation et de surveillance, les unités d’intervention, les artificiers, les unités de protection du patrimoine culturel, et les unités de la police locale, parmi d'autres…

Ce fut une excellente occasion de s'exercer et d’apprendre la manière de mieux se coordonner dans un contexte de gestion de crise : dans un environnement dangereux, les priorités peuvent changer très rapidement en fonction de l’évolution de la situation sécuritaire et des contraintes de temps peuvent influer sur la façon de « traiter » une scène de crime.

En outre, l'exercice a offert une excellente occasion pour les experts français et italiens d'échanger des modes opératoires de police scientifique, qui seront certainement appliqués pour de «vraies enquêtes» leurs pays respectifs dans un avenir proche.

CSI team inspecting the crime scene

L'équipe de police technique et scientifique effectuant les recherches et inspectant la scène de crime.

CSI team in murder scenario

L'équipe d'investigation criminelle travaillant sur une scène de crime. 

Crime scene protection

La préservation de la scène de crime. 

Pre-inspection briefing

Le briefing précedant le début des investigations. 

Preliminary planning and briefing

Briefing et planification préalable.

The French CSI team ready for intervention

 L'équipe française de police scientifique et technique prête pour l'intervention.




 

Comments

Add a Comment