La FGE en Afghanistan

LA MISSION FGE EN AFGHANISTAN ET LES CONTRIBUTIONS DOCTRINALES DU QGP. 

 

L’engagement de la FGE en Afghanistan a débuté le 8 décembre 2009. Insérée dans le cadre de la Force Internationale d’Assistance à la Sécurité (ISAF) mission conduite par l’OTAN, son activité est principalement axée sur des actions d’entraînement et de conseil auprès des forces de police afghanes.


Les formateurs de la FGE, initialement déployés au sein de trois centres d’entraînement FGE en Afghanistan, dispensent leur savoir-faire sous le commandement de la Mission d’Entraînement de l’OTAN en Afghanistan (NTM-A). De plus, un noyau dur d’experts travaille de concert avec d’autres spécialistes de la formation au sein du Quartier Général de NTM-A.

 Eurogendfor in Afghanistan

En outre, sous le commandement de l’opération OTAN-ISAF, les Unités de Conseil en Police (Police Advisory Team - PAT, anciennement dénommés  Police Operational Mentoring Liaison Teams - POMLT) dispensent leurs connaissances tactiques et techniques à leurs homologues Afghans. La FGE est ainsi largement impliquée dans la formation des forces de police afghanes dans leur ensemble (ANP), qui comprennent la police nationale en tenue (AUP), les forces de maintien de l’ordre (ANCOP) et la police des frontières (ABP)


La FGE est également impliquée dans le travail doctrinal. Ainsi elle a pris part à la rédaction, sous la direction de l’état-major de l’OTAN (JFC BRUNSSUM), du premier Concept d’Opérations (CONOPS) des POMLT, et a été associée à sa révision en 2012. La FGE a plus spécifiquement fait valoir son expertise dans l’annexe dédiée à l’entraînement.


L’entraînement « Phase II » des PAT, qui consiste en une préparation spécifique et complète des militaires avant leur déploiement sur le théâtre d’opérations, est aussi assuré par la FGE à travers le Centre National d’Entraînement des Forces de Gendarmerie (CNEFG) français. Ce centre a ainsi été retenu par le Grand Quartier Général des Puissances Alliées en Europe (SHAPE - OTAN) pour accueillir et dispenser cette formation.

Initialement fort de 196 personnes en décembre 2009, le déploiement de la FGE a atteint en mai 2011 jusqu’à plus de 400 militaires sur le terrain, fournis par l’Espagne, la France, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal, la Pologne et la Turquie, faisant de l’Afghanistan la plus importante mission jamais accomplie par la FGE. Depuis, le contingent a sensiblement réduit ses effectifs en suivant la politique de transition aux autorités afghanes.