La FGE en République Centrafricaine

Mission de la Force de Gendarmerie Européenne en République Centrafricaine. 

 EGF Patrolling in Bangui

L’ancien président de la République Centrafricaine a été renversé par la coalition SELEKA en mars 2013, ce qui fut le début d’une période de forte instabilité, sans gouvernement effectif dans ce pays. L’administration provisoire du président par intérim Michel DJOTODJA s’est révélée incapable de rétablir l’ordre et d’assurer la sécurité à l’intérieur du pays.

Dès lors la détérioration de la situation sécuritaire a conduit à une escalade continuelle de représailles au sein de la population civile ainsi qu’à des affrontements entre les factions ex-Sélékas et anti-Balaka partout dans le pays. Ces affrontements interethniques et interreligieux ainsi que les violences au sein des populations civiles, ont conduit à une très grave crise humanitaire, avec plus de la moitié du pays ayant besoin d’assistance humanitaire, des milliers de réfugiés et un nombre croissant de civils se réfugiant dans différents lieux surs répartis sur l’ensemble du territoire.

Cette situation  a conduit l’Union Européenne a lancer une opération de gestion de crise en République Centrafricaine qui pourra servir de relais entre la mission de l’union africaine (MISCA) et une mission de maintien de la paix qui devrait-être lancée par l’ONU (MINUSCA).

La mission EUFEUFOR CAR LOGOOR RCA a donc été lancée le 1er avril 2014. Au sein de cette opération la Force de Gendarmerie Européenne joue un rôle majeur dans la capitale Bangui où la situation reste extrêmement tendue et volatile, notamment en déployant une « unité de police intégrée » (IPU) composée de gendarmes dont la mission est de rétablir l’état de droit, maintenir l’ordre public et de lutter contre toute forme d’impunitée .EGF First Aid assistance to a child injured in a traffic accident in Bangui

 L’ensemble de l’état-major permanent de l’EUROGENDFOR a dès le début, concentré ses efforts sur cette mission. Ainsi, deux officiers du PHQ ont été détachés auprès de l’état-major opérationnel basé à Larissa (Grèce) afin de participer à la planification de la mission EUFOR RCA.

Ils ont été remplacés par un conseiller « gendarmerie » venant lui aussi de l’état-major permanent de la FGE alors que plus d’une centaine de gendarmes de la FGE sont déployés à Bangui. La plupart de ces hommes appartiennent à des unités de maintien de l’ordre, des unités de recherches judiciaires ou sont spécialisés dans le renseignement. Tous prennent une part active au retour au calme dans la capitale.

Le transfert d’autorité entre EUFOR RCA et l’opération de maintien de la paix de l’ONU « MINUSCA » devrait avoir lieu à l’année 2015.

Gallery

.