Structure

LES STRUCTURES LIEES A LA FGE SONT :

  • Le Comité InterMInistériel de haut Niveau (CIMIN)
Le CIMIN assure la direction politico-stratégique de la FGE.
Le Traité fondateur précise dans son article 7 le rôle principal de cet organe :
« …d’exercer le contrôle politique de l’EUROGENDFOR, de lui donner son orientation stratégique et d’assurer la coordination politico-militaire entre les Parties … »

 Au sein du CIMIN, chaque état membre de la FGE est représenté par :

1. Un haut représentant du ministère des Affaires Etrangères.
2. Un haut représentant du ministère de la Défense ou du ministère de l’Intérieur.
3. Le général commandant ou le directeur général de chaque force de gendarmerie.
Chaque état assure, suivant un procédé de rotation, la présidence du CIMIN pour une année. Le commandant de la FGE met en œuvre les directives reçues du CIMIN par le biais de sa Présidence.
  • Le commandant de la FGE et son état-major

Le quartier général permanent de la FGE comprend le commandant (C1), le commandant en second (C2), le chef d’état-major (CEM) et trois branches (Opérations, Planification et Emploi, Logistique) dirigées par des adjoints au chef d’état-major (ACEM). L’effectif du QGP est de 36 et peut se voir porté à 50 en cas d’opérations ou d’exercices.


Caserma Chinotto barracks

  • Les forces de la FGE

Il n’existe pas de force préétablie de la FGE. Cependant, une Unité peut être mise sur pied et déployée sur une base «ad hoc», comprenant un effectif maximum de 800 gendarmes, projetables sous 30 jours comprenant au besoin son état-major.
Les unités de gendarmerie de la FGE sont identiques à celles répertoriées dans le cadre du catalogue des capacités défini à Helsinki et lors de la conférence qui s’est tenue à Bruxelles le 19 novembre 2001. Le total des forces déployées par la FGE peut atteindre 2300 militaires, articulé en :
- Une composante opérationnelle dédiée aux missions de sécurité publique générale et de maintien de l’ordre public ;
- Une composante anticriminelle, comprenant des spécialistes en investigations judiciaires, en rassemblement de foules, en analyse criminelle, en protection et assistance aux personnes, en lutte contre les trafics, contre le terrorisme et autres infractions de nature criminelle, ou autres domaines spécifiques. Cette composante peut regrouper des modules et des spécialistes rattachés à la FGE ;
- Une Unité de Soutien Logistique apte à accomplir une large gamme de mission en matière d’approvisionnement, de réapprovisionnement, de maintenance, de récupérations et évacuations de matériels, de transport, de médecine et de soutien sanitaire. Au besoin, certaines de ces missions peuvent être externalisées.